En fonction

Un défi pour une ville comme Bruxelles consiste à répondre aux nombreuses demandes de documents tels que des certificats par exemple de "composition de ménage". Le citoyen bruxellois peut désormais obtenir 5 de ces documents sans le moindre déplacement et à tout moment.

Tout Bruxellois disposant d'un accès à un PC équipé d'un lecteur de carte d'identité électronique et disposant du code PIN de sa carte eID peut donc demander à partir du site web de la Ville (eguichet.bruxelles.be) un certificat de composition de ménage, de vie, de nationalité, de résidence ou d'inscription et immédiatement imprimer ce document qui a force légale.

Ce sont en février 2015 pas moins de 20% des opérations habituellement effectuées au guichet qui sont susceptibles d'être menées à distance. Pour les personnes qui ne disposeraient pas d'accès Internet ou du matériel ad hoc, des bornes ont été installées au centre administratif et au bureau de liaison de Laeken afin de leur permettre d'introduire leur demande sans faire la file au guichet.

Pour une police, il est important de pouvoir localiser ses patrouilles en temps réel.

La zone de police de Bruxelles Capitale Ixelles a recours, depuis 2010,  à un service de radio-position pour les radios mobiles AVL (automatic vehicule location) qui permet donc de situer les voitures de patrouille pour les dépêcher plus rapidement vers tout lieu d'incident. En outre depuis 2014, l'APL (automatic person location) pour les radios portables permet également de localiser en temps réel, les patrouilles pédestres et assurer ainsi une meilleur répartition des missions.

Depuis 2010, année de sa création, la Cellule Energie est chargée du suivi centralisé et de la mise en œuvre de l’ensemble des décisions du Collège et du Conseil communal en lien avec la compétence énergie et, en particulier, visant à la réduction des consommations énergétiques de la Ville, à l’utilisation rationnelle de l’énergie et à la maîtrise énergétique du bâti communal.

Dans le cadre du suivi des consommations des bâtiments publics de la Ville, la Cellule Energie a pris part à un projet de monitoring de ses bâtiments. Grâce à l’installation de dataloggers (enregistreurs de données) sur le terrain, il est désormais possible d’étudier les consommations de nos bâtiments via un logiciel online appelé NR Click. Ce logiciel permet un suivi rapproché des consommations (jour  j +1), ce qui accélère la détection d’anomalies potentielles et facilite l’affinage des paramètres de régulation. Des alarmes sont également programmables et l’objectif est, à terme, de communiquer de manière périodique avec les occupants pour entamer un processus de sensibilisation.

En mai 2015, une dizaine de sites étaient équipés et 20 sites supplémentaires sont  à l’étude. Il est prévu d’équiper à terme, en 2018, 70 sites parmi les 180 que la Ville compte au total. Ce qui représente environ 90% de la consommation totale.

Les écoles de la Ville de Bruxelles ont été connectées progressivement à l'Internet mais le mouvement s'est accéléré, tout comme les vitesses de connexion.

Déjà, dans les années 90, les premières écoles ont été connectées via des lignes louées dont la bande passante était de 64kbps et 256kbps. Puis, en 2002, GIAL a assuré la migration de ces sites vers une connexion ADSL et le nouveau réseau IP/VPN de Belgacom. Parallèlement, de nouvelles écoles étaient connectées via l'ADSL. Soit environ 60 sites d'écoles avec une bande passante maximale de 1 Mbps en en download et 128 Kbps en upload. En 2009, une nouvelle migration s'opérait, cette fois vers la plateforme Explore avec, principalement, des connexions VDSL.

Aujourd'hui, les écoles secondaires s'inscrivent dans le projet régional Fiber to the School et passent à la fibre optique avec une connexion de 100 Mbps. En avril 2015, 7 écoles secondaires bénéficient de ce projet. En 2019, elles seront 19.

Les différentes implantations de la Haute Ecole Francisco Ferrer sont déjà connectées au réseau des réseaux via une connexion 100 Mbps.

En 2015, une nouvelle application Ville de Bruxelles est disponible dans le magasin d'applications de Google, Google Play. Elle remplace celle proposée en 2011 pour être plus conforme aux besoins d'un utilisateur qui veut disposer aisément de toute l'information.

Télécharger l'application