Projet H2020 « RESPONSE » pour développer des Quartiers à Énergie Positive »

RESPONSE est un projet subsidié par la Commission Européenne au travers de l’appel à projets « Smart Cities and Communities » qui s’inscrit dans le programme Horizon 2020, qui est un programme cadre européen pour la recherche et l’innovation.

Le projet RESPONSE vise à développer et tester des solutions innovantes et intégrées pour contribuer au déploiement des « quartiers à énergie positive » en Europe d’ici 2050. Par « quartiers à énergie positive » la Commission Européenne entend plusieurs bâtiments (nouveaux, renouvelés ou un mix des deux) qui gèrent activement leur consommation énergétique et le flux d’énergie entre eux-mêmes et le système énergétique plus large. Les projets s’inscrivant dans cette démarche doivent considérer l’interaction et l’intégration entre les bâtiments, les utilisateurs et l’ensemble du système énergétique, ainsi que les implications avec l’électromobilité.

Le projet RESPONSE, qui a donc été sélectionné par la Commission Européenne, dure 5 ans (commencera en octobre 2020) et permettra aux villes partenaires, plus particulièrement les villes phares de Dijon (FR) et Turku (FI) et leurs villes partenaires Bruxelles (BE), Saragosse (ES), Botosani (RO), Ptolemaida (GR), Gabrovo (BU) et Severodonetsk (UA) de faciliter le développement de quartiers à énergie positive. Dans la continuité des appels à projets précédents, les « villes phares » doivent collaborer avec les « villes suiveuses » en jouant un rôle exemplaire et en aidant ces dernières à planifier et reproduire les solutions déployées, tout en les adaptant aux différentes conditions locales.

RESPONSE adopte une stratégie de transition énergétique, qui comprend 5 axes de transformation :
  1. la transformation du parc immobilier existant et nouveau en énergie positive et « Smartready »;
  2. la décarbonisation du réseau électrique et des systèmes de chauffage / refroidissement urbain, soutenant le développement des communautés énergétiques;
  3. les stratégies de flexibilité du réseau et de nouveaux systèmes de stockage pour optimiser les flux d'énergie, maximiser l'autoconsommation et réduire les contraintes du réseau;
  4. les liens entre les plateformes urbaines existantes et les applications et autres infrastructures digitales pour permettre la digitalisation des services et des écosystèmes urbains connectés, en intégrant également une e-mobilité intelligente pour promouvoir la décarbonisation du secteur de la mobilité;
  5. l’engagement citoyen interdisciplinaire et des pratiques de co-création plaçant le citoyen au premier plan pour façonner les villes dans lesquelles il vit. Une attention particulière est accordée à la création de villes résilientes et sûres améliorant la qualité de vie et réduisant les impacts du changement climatique.

Pour augmenter l’impact du projet au-delà de sa phase de démonstration, chaque ville (phare ou suiveuse) doit développer une vision audacieuse pour 2050 (« bold city-vision for 2050 ») qui couvre des aspects urbains, techniques, financiers et sociaux. Chaque « vision » doit être accompagné d’un guide opérationnel qui inclut les phases de planification, mise en œuvre et reproduction des solutions.